Exposition : «Les aventures de l'imprévisible Bethune»

Vendredi 1er février 2013 - Toute la journée

Autres dates
Toutes les dates

Prix
Entrée libre

Contact
Site Web

Lieu
Bibliothèque Centrale A-M100
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal, QC Canada
H2L 2C5

514 987-3000
Site Web | Itinéraire et carte

Retrouvez également cet événement sur


Consulté 15222 fois
(toutes dates)
Exposition : «Les aventures de l'imprévisible Bethune»

Imprévisible Dr Bethune!

Dans le cadre de la Semaine Chine UQAM, l'Institut d'études internationales de Montréal est heureuse de présenter cette exposition qui retrace la vie du Dr Norman Betune, homme de conviction et d'action. Communiste convaincu, homme de science, artiste peintre, aventurier et humaniste à la fois, il n'a laissé personne indifférent, pas même ses collègues médecins de Montréal qui étaient fort ambivalents  à son endroit.

Si le Dr Bethune est connu et reconnu au Canada, c'est essentiellement grâce aux Chinois. C’est d’ailleurs le gouvernement de la République populaire de Chine qui a fait don, en 1976, de la statue du Dr Norman Bethune qui orne l'intersection de la rue Guy et du boulevard de Maisonneuve, dans le quartier Concordia. Par la suite,  de plus en plus conscient de la révérence en laquelle les Chinois tenaient le personnage, les Canadiens en ont fait leur ambassadeur posthume. Pourtant, c'est Mao Tse Toung lui-même qui a fait la réputation du Dr Bethune en rédigeant un article nécrologique intitulé «À la mémoire de Norman Bethune» neuf jours à peine après son décès à Tanghsien des suites d'une infection contractée au front. Mao a fait de Bethune un véritable héros de la révolution chinoise.

Pourtant, les Québécois connaissent très peu leur concitoyen d'adoption. Médecin bon vivant et bohème qui auraient sans doute pu choisir une vie facile et confortable il choisit plutôt de s'impliquer dans la vie montréalaise durant la crise des années trente à titre d'intellectuel engagé et de médecin exerçant son art auprès des tuberculeux des quartiers défavorisés de Montréal avant de s'embarquer pour l'Espagne. Inventeur, on lui doit la conception d'outils chirurgicaux. Peintre, il a laissé quelques toiles qui sont aujourd'hui exposées à l'Hôpital Royal Victoria.