Colloque étudiant interuniversitaire: «Révolutions, contre[-]pouvoirs - Réflexions sur l’agir politique en des temps incertains»

Vendredi 25 janvier 2013 - Toute la journée

Autres dates
Samedi 26 janvier 2013
Toutes les dates

Contact
Benoît Coutu
514 987-3000, poste 4904

Lieu
A-5020 (25-01-2013) et A-2885 (26-01-2013)
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal, QC Canada
H2L 2C5

514 987-3000
Site Web | Itinéraire et carte

Retrouvez également cet événement sur


Consulté 2876 fois
(toutes dates)

Colloque étudiant interuniversitaire
Révolutions, contre[-]pouvoirs
Réflexions sur l’agir politique en des temps incertains

Vendredi et samedi les 25-26 janvier 2013, à l’UQAM

Pavillon Hubert-Aquin : 25 janvier local A-5020 ; 26 janvier local A-2885

Les révolutions arabes, les mouvements d’indignation occidentaux et le «printemps érable» qui sont venus bousculer l'actualité nationale et internationale des derniers mois nous obligent à entreprendre une réflexion sur le rapport entre crises, actes révolutionnaires et pouvoirs établis. Organisée par les étudiant-e-s des études avancées en sociologie de l’UQAM, cette discussion commune vise non seulement à approfondir des aspects de la révolution et du pouvoir en sciences sociales, mais surtout à créer un espace libre de réflexion autour des théories et des réalités adjacentes à ces thèmes.

Programme du colloque

Vendredi 25 janvier – local A-5020, pavillon Hubert Aquin

9h30 : Ouverture du colloque et mot de bienvenue

10h00 : Conférence d’ouverture

Fadi Hammoud (journaliste et chercheur indépendant) et Rachad Antonius (professeur au Département de sociologie de l’UQAM) : «Les dimensions géostratégiques et les dimensions locales dans les révoltes arabes»

 11h45 : Autour des révolutions

Emmanuel Chaput : «L’Acte politique dans son rapport à la Raison»

Éric Martin : «La révolte est-elle une sécession de la société?»

14h00 :

-  Martin Nadeau : «Temps et Révolution : Les «Moments machiavéliens» de la République française (An II – An LXXIX)»

-  Olivier Lamoureux : «L'inscription de l'art dans le processus révolutionnaire selon Maïakovski et Lénine»

15h15 :

Michaël Picard : «Walter Benjamin en Irak : la censure du nationalisme révolutionnaire par la violence transformatrice du droit international»

Leïla Benhadjouja: «Les femmes et le printemps arabe: quels indicateurs pour un état des lieux en matière des droits des femmes?»

Samedi 26 janvier – local A-2885, pavillon Hubert Aquin

10h00 : Autour des pouvoirs

Samie Pagé-Quirion : «Le féminisme en crise?»

Caroline Joly : «La gouvernance comme avatar idéologique de la doctrine néolibérale»

Annabelle Rivard : «L’identité de classe dans la pensée libérale progressiste états-unienne et la mise en place des politiques providentialistes durant la Grande Dépression»

Marike Reid-Gaudet : «La non-scolarisation et les écoles-libres»

13h00 : Autour des révoltes étudiantes

Simon Tremblay-Pépin : «Les dessous de la bataille idéologique – Le printemps érable, les think tanks et les médias»

Hubert Gendron-Blais : «Ce qui (nous) arrive - La communauté dans quelques récentes esquisses  révolutionnaires»

David Champagne : «Obstacles à la participation à un mouvement de protestation en milieu populaire»

Maxime Ouellet : «Le devenir rentier du Capital et la révolte de la petite  bourgeoisie»

15h15 : Conférence de clôture

Jean-Guy Lacroix (professeur associé au Département de sociologie de l’UQAM) : «Tout au cours de l'histoire humaine, le pouvoir qui se fait injuste, puis dictatorial, produit la résistance, la structuration de contre-pouvoirs, et/ou la révolution. S'étonnera-t-on qu'il en soit encore ainsi aujourd'hui?»