Conférence-démonstration: «Traces: Alain Knapp et le Québec»

Jeudi 14 février 2013 - Débute à 20:00

Autres dates
Vendredi 15 février 2013
Samedi 16 février 2013
Toutes les dates

Prix
Billets en vente à la billetterie de l'UQAM, au coût de 5,00$
Lieu
Studio d'essai Claude-Gauvreau (J-2020)
405, rue Sainte-Catherine Est
Salle J-M400
Montréal, QC Canada
H2L 2C4

Itinéraire et carte

Retrouvez également cet événement sur


Consulté 422 fois
Conférence-démonstration: «Traces: Alain Knapp et le Québec»

Mémoire-création de Claude Talbot

Une conférence-démonstration présentée dans le cadre de la maîtrise en théâtre

À l’hiver 1974, l’École nationale de théâtre du Canada, invite Alain Knapp à donner une classe d’improvisation théâtrale à une cohorte d’élèves. 

De 1974 à 1990, Alain Knapp enseignera la création théâtrale et donnera à Paris, pendant sept ans, une formation appelée l’Acteur-créateur. La distinction entre l’approche pédagogique par l’improvisation de Knapp, par rapport à d’autres méthodes, réside dans le fait que ces techniques outillent l’acteur afin qu’il devienne un créateur pouvant, sur demande, créer, en direct, un spectacle théâtral presqu’achevé.

 Une cinquantaine de Québécoises et de Québécois suivront ses enseignements au Québec ou à Paris.  Parmi ces artistes, nous avons interrogé Robert Lepage, Danièle Panneton, René-Daniel Dubois, Diane Ouimet, Robert Dion, Ghyslain Filion et Jean-Claude Côté. Ces artistes témoignent de l’influence tangible des enseignements d’Alain Knapp sur leur pratique théâtrale.

 Nous en ferons la démonstration par le biais de ces témoignages en présentant de courts extraits d’entrevues vidéo, les résultats d’un sondage et des citations pertinentes qui affirment qu’Alain Knapp a eu un impact significatif sur leur pratique. Ils décrivent comment les enseignements d’Alain Knapp ont joué un rôle fondateur dans leur processus créatif et dans leur pédagogie.